Les Oiseaux de l’Ile de Cézembre, du Cap Fréhel et de l’archipel des Sept Iles en Bretagne

Ile de Cézembre au large de Saint Malo

Du fait de l’interdiction de circuler à l’intérieur de l’île, celle-ci représente un lieu particulièrement favorable pour les oiseaux de mer (goélandsmouettescormorans) qui s’y reproduisent en grand nombre.

On peut aussi y trouver aussi  quelques pingouins torda (au nord-est de l’île)
Cap Fréhel
Le cap Fréhel constitue une réserve ornithologique le long de la Côte d’Émeraude. Il est situé à 8,5 km du centre de Fréhel et à 4 km du centre de Plévenon, compte parmi les plus impressionnants de Bretagne : la falaise domine la mer d’environ 70 mètres. Un sentier entre les bruyères et les ajoncs, intégré au GR 34, fait le tour du cap. Par temps clair on peut distinguer les îles Anglo-Normandes de Jersey.
Plus de 1.000 oiseaux, répartis en huits espèces, sont répertoriés sur le site du Cap Fréhel, (Côtes-d’Armor)

En voici quelques uns photographiés au cours de randonnées sur ce site

L’Archipel des Sept Iles
Au large de la superbe côte de Granit rose, des poussières de continent émergent à fleur d’eau. En embarquant à bord d’une vedette, nous sommes entrés  dans ce féérique royaume des oiseaux marins. Un ballet d’ailes incessant et une fanfare de cris ont accompagné notre croisière entre plumes et écume
A sept kilomètres des rochers roses de Ploumanac’h, l’archipel des Sept-Iles répartit son chaos granitique sur Rouzic, les Costans, Malban, Bono, l’Ile aux Moines, l’Ile Plate et les Cerfs. 40 hectares surplombent l’eau à marée haute. C’ est un paradis pour les oiseaux.
Pour le bonheur de l’avifaune, l’archipel a été classé Site Naturel Protégé en 1912 puis Réserve Naturelle en 1976. Avec plus de 20 000 couples d’oiseaux marins et 27 espèces nicheuses, c’est la plus importante réserve du littoral français. Un sanctuaire pour les oiseaux avant leur envol pour de longues migrations ! Une excursion en vedette, à partir de Trestraou (Perros-Guirec) metle cap sur cet univers fascinant. Au programme : une escale à l’île aux Moines, une vue inoubliable sur les fantaisies de la côte de Granit rose, les commentaires de guides passionnés. Le tout en compagnie de guillemots, cormorans huppés, pingouins torda, mouettes , goélands bruns, argentés ou marins… En haut de l’affiche figurent les sympathiques macareux moines, surnommés les « perroquets de mer » et les fous de Bassan. La chance nous a permis d’observer aussi des phoques gris.
L’île Rouzic surprend par sa pointe nord blanche. Cet aspect s’explique par la forte densité de l’unique colonie française de fous de Bassan. 20 000 couples au plumage blanc et à tête jaune ont posé leurs pattes ici. Le spectacle de ces oiseaux élancés, de près de 2 mètres d’envergure, est impressionnant. Leurs plongeons en piqué de 30 mètres de hauteur laissent rêveur…
Voici quelques photos proposées par Dame Nature
Autres sites : Ile de Bréhat
 Presqu’ile de Trébeurden

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s